La MAJ : Mesure d'Accompagnement Judiciaire

Principe

La Maj est une mesure judiciaire par laquelle un mandataire judiciaire à la protection des majeurs perçoit et gère tout ou partie des prestations sociales d'une personne majeure, en vue de rétablir son autonomie dans la gestion de ses ressources. À la différence de la MASP, elle est contraignante : elle n'est pas accompagnée d'un contrat et s'impose au majeur.


Personnes concernées
Sont concernés les majeurs :

  • ayant fait l'objet d'une mesure d'accompagnement social personnalisé sans que celle-ci ait pu rétablir l'autonomie du majeur dans la gestion de ses ressources, et dont la santé et la sécurité sont de ce fait menacées,
  • qui par ailleurs ne font pas l'objet d'une mesure de curatelle ou tutelle,
  • et pour qui toute action moins contraignante (par exemple : application des règles relatives aux droits et devoirs du conjoint) s'avère insuffisante.

 

Ouverture de la mesure
La Maj ne peut être prononcée qu'à la demande du procureur de la République .
Le juge des tutelles doit entendre ou appeler la personne concernée.
Le juge choisit les prestations sociales concernées par la mesure. Il désigne un mandataire judiciaire à la protection des majeurs parmi ceux inscrits sur une liste dressée et tenue à jour par le préfet.


Effets
Le mandataire judiciaire à la protection des majeurs perçoit les prestations incluses dans la mesure d'accompagnement judiciaire sur un compte ouvert au nom de la personne.
Il doit les gérer dans l'intérêt de la personne, en tenant compte de son avis et de sa situation familiale. Il doit exercer une action éducative sur elle pour lui permettre à terme de gérer seule ses prestations.
La Maj n'entraîne aucune incapacité : la personne concernée peut procéder à tous les actes de la vie civile.
Le juge statue sur les difficultés éventuelles dans la mise en œuvre de la mesure.

 

Durée
Le juge fixe la durée de la mesure qui ne peut excéder 2 ans.
Elle peut être renouvelée pour 2 ans par décision spécialement motivée du juge, à la demande de la personne protégée, du mandataire judiciaire à la protection des majeurs ou du procureur de la République.
La durée totale ne peut excéder 4 ans.


Fin ou évolution de la mesure
Le juge peut mettre fin ou modifier l'étendue de la mesure à tout moment, d'office ou à la demande de la personne protégée, du mandataire judiciaire à la protection des majeurs ou du procureur de la République, après avoir entendu ou appelé la personne.

La mesure prend fin automatiquement si une mesure de curatelle ou de tutelle est ouverte.

IMaJIS certifié Qualiopi

IMAJIS Institut sup. de formation

de Mandataires Judiciaires

et d'Intervenants Sociaux

6 ave Sidoine Apollinaire

F-69009 LYON 

Tél. : 09 77 19 62 77

Courriel : info@imajis.fr

Pour nous contacter,

vous pouvez aussi utiliser

notre formulaire en ligne

CNC MJPM

Session en cours :

17 mars - 19 août 2022

Prochaine session :

15 Sept 2022 - 24 Fév 2023

(reste quelques places)

Session suivante :

15 mars - 18 août 2023

(inscriptions ouvertes)

Calendriers (cliquez ici)

Formation enregistrée au Répertoire Spécifique (RSCH) sous le n°5622

Formation CNC MJPM éligible au CPF (code 237560)

"Agrément & Installation
du MJPM individuel"

2 Ateliers pour tout savoir

Agrément DDCS : 

Lundi 27 juin 2022

Lundi 10 oct. 2022

 

Création du Cabinet MJPM : 

Mardi 28 juin 2022

Mardi 11 oct. 2022

à suivre à Paris ou par visioconférence

Contenu & Inscription

IMaJIS a été  auditionné par la Commission des Lois du Sénat, dans le cadre du projet de loi de réforme de la Justice .

Remise des CNC MJPM

IMaJIS est partenaire de :